À moins que vous n’ayez une capacité de résistance à l’effort complètement hors normes, les lendemains de séance d’EMS sont généralement difficiles : ça tire de partout, et on se sent ankylosé. Le point positif, c’est que ça veut dire que vous avez bien travaillé. Le point négatif, c’est qu’on marche comme un pingouin et qu’on craint les escaliers du métro.

Et dans ces cas-là, enchaîner sur une nouvelle séance de sport paraît contre-intuitif : ce n’est pas censé aggraver les courbatures ?

Figurez-vous que non. Certains sports sont au contraire très bénéfiques 24 à 48h après une séance, pour soulager les douleurs. Par contre, n’enchaînez surtout pas avec une nouvelle séance d’EMS ! Chez My Big Bang, notre système de réservation vous en empêche de toute manière, car deux entraînements trop rapprochés ne sont pas recommandés pour vos muscles.

La natation

On ne vous demande pas de vous faire une heure de papillon en espérant battre le record du monde. Mais 30 minutes de natation à rythme lent à moyen permettent de faire travailler le corps en douceur, car c’est un sport à faible impact. En plus, l’eau “masse” doucement le corps, et cela permet d’atténuer les douleurs.

Le yoga

Même principe : tout en tranquillité et en respiration, le yoga permet de se concentrer sur soi et son ressenti, et de mieux écouter son corps. On évacue les mauvaises toxines, et les étirements permettent de faire du bien à vos muscles, qui ont été fortement sollicités pendant la séance d’EMS. On vous conseille le hatha yoga, tout en douceur, plutôt que le vinyasa ou le ashtanga (qui sont plus dynamiques).

Le vélo

Pas la peine de vous prendre pour Chris Froome, au contraire : ne cherchez pas la performance, mais plutôt à pédaler tranquillement. Comme la natation, le vélo est un sport à faible impact, qui va évacuer les mauvaises toxines de votre corps sans vous demander de vous surpasser.

La marche

Cela paraît à la fois extrêmement simple et pourtant compliqué quand on a envie de rester allongé(e) dans son canapé toute la journée, mais marcher 10 000 pas le lendemain d’une séance permet de vous remettre (littéralement) en jambes. Quand on marche, on respire, on se dégourdit, et on ne s’épuise pas. Vous descendez trois stations plus tôt ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *