My Big Bang Blog autour de l’électrostimulation La rétention d’eau : les meilleurs remèdes de grand-mère !

La rétention d’eau : les meilleurs remèdes de grand-mère !

Le corps humain contient environ 60 % d’eau. Lorsque le corps stocke plus d’eau dans les tissus qu’il n’en élimine, les cellules se mettent à gonfler. La rétention d’eau, également appelée œdème, désigne cette accumulation d’eau au niveau des tissus de l’organisme. La forme la plus connue est localisée dans le bas du corps — jambes, genoux, chevilles, pieds — mais elle peut affecter d’autres parties du corps, dont les organes internes : estomac, mains, paupières… Découvrons ensemble les raisons qui mènent à cet excès d’eau dans le corps et les remèdes de grand-mère les plus efficaces pour s’en débarrasser.

1. Comment savoir si on fait de la rétention d’eau ?

La rétention d’eau se manifeste de plusieurs manières :

  • Une prise de poids et un gonflement dans une ou plusieurs parties du corps.
  • Des douleurs musculaires ou articulaires accompagnées parfois d’une sensation de raideur qui gêne certains mouvements.
  • Une décoloration de la peau liée à une mauvaise circulation sanguine.
  • Des démangeaisons.
  • Des sensations de ballonnements lorsque la rétention d’eau affecte l’estomac, l’intestin ou le foie.
  • Un visage « bouffi » ou gonflé si un œdème apparaît sur le visage.
  • Une augmentation de la température au niveau de la zone affectée.
  • L’apparition de cellulite aqueuse liée à une mauvaise circulation veineuse et lymphatique.

Pour faire un premier diagnostic à la maison, appliquez une pression avec le doigt au niveau de la zone concernée. Si la pression laisse instantanément des marques creuses sur la peau, c’est que vous faites de la rétention d’eau.

2. Quelles sont les causes de la rétention d’eau ?

2.1. La rétention d’eau bénigne

La plupart du temps, la rétention d’eau est bénigne et transitoire. Elle peut être causée par plusieurs facteurs :

  • Une position assise prolongée.
  • Un déséquilibre alimentaire : repas trop riches en sel, allergie au gluten, intolérance au lactose, une carence en protéines ou en vitamine B1, une allergie, etc.
  • La prise de certains médicaments : corticoïdes, pilule contraceptive, les médicaments contre l’hypertension, etc.
  • Une mauvaise circulation sanguine ou lymphatique.
  • Un déséquilibre hormonal : grossesse, menstruations, ménopause…

2.2 La rétention d’eau causée par une anomalie dans votre organisme

Dans d’autres cas, la rétention d’eau peut être le signe d’une condition plus grave qui entrave la circulation des liquides dans l’organisme :

  • Des obstructions veineuses ou lymphatiques causées par une inflammation ou une tumeur qui comprime les vaisseaux.
  • Une insuffisance cardiaque responsable d’une augmentation de la pression dans les vaisseaux.
  • Une anomalie des reins : syndrome néphrotique, insuffisance rénale, etc.
  • Une pathologie pulmonaire.
  • La formation de caillots sanguins.
  • Une intervention chirurgicale.
  • La malnutrition.
  • Etc.

3. Les remèdes de nos grand-mères pour lutter contre la rétention d’eau naturellement

Commencez par consulter votre médecin traitant pour avoir un diagnostic adapté à votre cas, car, si elle est généralement bénigne, la rétention d’eau peut parfois être le signe d’une maladie plus grave. Dans ce cas-là, vous devez absolument traiter la maladie sous-jacente, même si vous décidez de la soigner naturellement. En attendant, découvrez les meilleurs conseils de nos grand-mères pour lutter contre l’accumulation de l’eau dans votre organisme.

3.1 S’activer au quotidien

J’ai lu quelque part que notre génération sera la première à avoir une espérance de vie moins élevée que la précédente. Quand je regarde l’état de santé de ma grand-mère de 92 ans et celui de ma mère qui a 65 ans, cette prédiction me parait tout à fait plausible. Ma mère est diabétique, a une insuffisance rénale, de l’hypertension et une maladie auto-immune rare. Ma grand-mère… elle commence juste un peu à fatiguer. Elle vit seule, va chercher son pain, fait le marché, va rendre visite à ses filles… à pieds.

Ma grand-mère vous dirait donc de bouger au quotidien ! Levez-vous toutes les heures de votre bureau pour faire une petite marche dans les couloirs ou quelques mouvements simples des jambes. Allez chercher votre pain à pied, prenez les escaliers, dansez quand vous passez l’aspirateur, chahutez avec vos enfants et allez ramasser des châtaignes avec eux dimanche en forêt !

Lorsque vous devez absolument rester immobile, lors de longs trajets en voiture ou en avion par exemple, pensez à porter des bas de contention pour vous aider à garder votre circulation active. Quoi de mieux pour personnifier les conseils de grand-mère que de ressembler à votre grand-mère ?!

3.2 Consommez des drainants et diurétiques naturels

Tous les produits suivants vous aideront à drainer naturellement les liquides de votre corps.

Les diurétiques :

  • Les légumes à feuilles vertes : fenouil, céleri, poireau, artichauts, chou, asperges, pissenlit…
  • Les légumes et fruits gorgés d’eau : concombre, melon, pastèque, tomate, etc.
  • Les autres : figue, persil, etc.

En d’autres termes, mangez comme votre grand-mère mangeait, des choses qui ont vu le jour dans la terre pas dans une usine agro-alimentaire au bord d’une zone industrielle de l’Iowa. Ça vous aidera aussi à diminuer votre consommation de sel !

Les jus et les plantes drainantes :

  • Le jus de citron, de canneberge, etc.
  • Le pissenlit, le thé vert, l’ortie, l’eau :), etc.

Vous remarquerez que toutes ces plantes ne sont pas chères, résistantes et étaient facilement accessibles à nos grand-mères. Elles pouvaient les cueillir dans le champ d’à côté sans avoir à se préoccuper du taux de glyphosate présent dans la terre !

3.3 Effectuer des drainages lymphatiques

Pour lutter efficacement contre la rétention d’eau, votre médecin traitant peut vous prescrire un drainage lymphatique chez un kinésithérapeute. L’idéal, si vous êtes une puriste des remèdes de grand-mère, c’est d’effectuer un brossage à sec chez vous. C’est le top et ça prend 10 minutes.

Procurez-vous une brosse de massage en fibres naturelles. Elles coûtent de 10 à 20 euros, selon les modèles. Le but est de ramener la lymphe stagnante vers les ganglions lymphatiques qui se situent à trois endroits : les aisselles, l’aine et le haut du torse. Vous pouvez trouver la vidéo explicative sur le site Beauté pure.

Drainage lymphatique manuel

C’est idéal pour drainer la lymphe, stimuler l’organisme, lutter contre la cellulite, se débarrasser des peaux mortes et des impuretés de la peau qui s’accumulent à cause des toxines non évacuées…

3.4 Pratiquez l’électrostimulation !

Bon OK, on vous l’accorde, celui-là, il ne vient pas de nos grand-mères, mais ça fonctionne ! En particulier, si vos œdèmes apparaissent à cause d’une mauvaise circulation sanguine ou lymphatique. C’est la version moderne de l’activité physique que vos grand-mères pratiquaient en travaillant dans les champs ! À la manière d’un massage ou d’un drainage, l’électrostimulation vous aide à éliminer l’excès de liquide, de toxines et de déchets métaboliques qui s’accumulent sous la peau. C’est votre cellulite aqueuse qui va en prendre un coup ! Et pour celles qui cherchent à rester en forme — maintenir leur musculature et éviter la prise de poids — mais qui n’ont pas le temps de s’occuper d’une ferme, c’est idéal !