La science a étudié l’EMS* à des fins thérapeutiques et sportives depuis longtemps.

De nombreuses applications d’EMS ont été inventées et testées depuis les années 1960, que ce soit dans les sport de haut niveau, dans la rééducation ou dans le domaine de l’esthétique. Qui ne connaît pas les ceintures abdominales qui sont commercialisées depuis les année 70 ?

Dès le début des années 2000, des scientifiques se sont penchés sur l’approche innovatrice qu’est le Full Body EMS, c’est à dire l’électro-myostimulation active de tout le corps. Ont été testés entre autres :

  • son efficacité comparée à des exercices physiques conventionnels ou à aux plateformes vibrantes : prise masse musculaire, perte de masse graisseuse, ressentis de tonicité et de bien-être, force maximale, endurance, etc.
  • son adéquation et son utilité pour des groupes cibles comme les personnes âgées, les patients souffrant d’insuffisance cardiaque, les personnes en surpoids, les sportifs, ou les femmes. En effet, l’EMS permet à ces groupes de personnes de répondre efficacement à leurs besoins, alors que la plupart des méthodes traditionnelles présentent des désavantages ou des contre-indications (articulations et tendons usés ou abîmés, zones difficile à travailler comme la culotte de cheval, la ceinture abdominale, maux de dos…)
  • ses effets physiologiques et métaboliques : mesure par impédancemétrie de paramètres comme la masse musculaire, la masse graisseuse, le niveau du métabolisme de base, etc., ainsi que des mesures biologiques de paramètres propre à l’effort physique (créatine kinase, etc.).

Globalement, le Full Body EMS convainc sur la totalité des paramètres étudiés, ne serait-ce que par son rapport imbattable entre le temps investi et le résultat obtenu.

De plus, comparés aux méthodes d’entretien physique traditionnelles, les bénéfices du Full Body EMS sont multiples et font de lui une solution tout-en-un.

Le fait qu’une technologie comme Miha Bodytec, basée sur une EMS à basse fréquence, stimule jusqu’à 100% des fibres musculaires et les fibres musculaires dites rapides en même temps que le fibres lentes, explique son efficacité comparée aux méthodes conventionnelles.

Cependant, pour en tirer les meilleurs bénéfices en toute sécurité, il est impératif d’être encadré par des personnes formées en Full Body EMS (en théorie et en pratique) et de respecter les consignes d’entraînement, notamment en ce qui concerne la fréquence (1 à 2 fois semaine au maximum) et la durée (une séance de 15 à 20 min. au maximum).

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur le Full Body EMS, n’hésitez pas à parcourir les articles de ce blog et de consulter quelques études sélectionnées.

Etudes Miha Bodytec

Etudes EMS

* électro-myostimulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *